Archives du blog

Qu’est ce qu’un Equidus Stupidis?

Equidus Stupidis supporte tous les cavaliers..

Equidus Stupidis supporte tous les cavaliers..

La cohabitation humain/cheval est pleine de rebondissements et chaque jour on apprend des choses nouvelles. Mais pourquoi tant de fascination pour cet animal qui est capable de monter au plafond à la vue d’une poubelle (qui n’était pas là hier…)

Pourquoi voulons nous absolument monter dessus alors qu’il est clair que nous sommes loin de l’avoir cerné?

Equidus stupidis comme l’animal que l’on ne comprendra jamais vraiment, mais qui nous fascine et nous procure tant de sensations.

Equidus stupidis, ses surnoms sont multiples: boulet, morue, fainéant, il nous fait parfois dire: « Mais arrête!.. Oh stop!.. Mais tu le connais ce sous bassement!..Oui c’est un seau, ça mord pas! »

Toujours les mêmes phrases dans les écuries: « Il a encore eu peur du fond de la carrière! Il est un peu bête quand même…  »

« Il a eu peur du tuyau, de la porte, des poules, de son ombre…. » et à chaque fois le même constat: on essaie de comprendre, on essaie différentes méthodes. Il y a ceux qui utilisent des méthodes « éthologiques », ceux qui travaillent à pied, ceux qui y vont en force, ceux qui abdiquent…pour des résultats plus ou moins fructueux.

Equidus stupidis car il a fait un stop inexpliqué (comment ça j’ai mis la main?)

Equidus stupidis car il a rétivé (Bah en même temps pourquoi il essaierait pas de sortir par la porte?)

Equidus stupidis car il est rentré seul aux écuries (Le temps était idéal pour une belle balade pourtant)

Mais l’avantage de ce silencieux compagnon c’est qu’il peut endosser sans sourciller nos plus bas instincts anthropomorphiques. Quel bonheur de les faire penser, de leur donner des capacités qu’ils n’ont pas: « il a encore tenté un nouveau truc pour me dégager!! » « il a pas aimé la couleur de l’obstacle » « il m’a fait payé mes vacances loin de lui » (il a un calendrier dans son box?)

Ainsi nous avons la solution: nous nous trouvons des excuses, nous lui faisons vivre une deuxième existence à travers notre imaginaire (Mon champion, Morue, Bambi ) et nous pouvons ainsi nous décharger de nos erreurs: le stupidis c’est lui, pas nous! Nous nous projetons sur lui, on lui fait supporter nos rêves de randonnées jusqu’à nos rêves de gloire. On se projette sur lui.

Il supporte les ego surdimensionnés sans sourciller et les équipements cliquants avec broderies.

Il est aussi le partenaire idéal pour âme sensibles: « Lui et moi, nous formons un couple pour la vie », « Il ne me laissera pas tomber, lui au moins  » (a-t-il vraiment le choix en même temps…) Quel enfant n’a pas rêvé de nouer une relation exclusive avec son poney de club préféré, comme dans l’Etalon Noir (pour les vieux à partir de 30 ans) ou Grand Galop (pour les plus jeunes)?

L’equidus stupidis est donc un psychologue qui s’ignore.

Après tout, nous subvenons à ses besoins, et tant que le cavalier garde une distance intelligente avec cet anthropomorphisme (c’est à dire garder en tête que non le cheval ne passe pas sa nuit au box à fomenter des plans contre nous) et qu’il ne nuit pas aux fonctionnements naturels de l’animal, continuons de lui faire endosser nos désirs secrets, Equidus Stupidis est là pour ça!

Principe du Crash Test

Simon Delestre en plein crash test de sa monture?

Simon Delestre en plein crash test de sa monture?

J’aurais pu nommer ça: qualité de l’équipement ou encore quelles sont vos marques favorites?

Mais nous le savons, l’équitation ce n’est pas tout repos pour le matériel (comment ça, il a cassé la longe?) et il est parfois difficile de faire le tri entre les offres alléchantes qui fleurissent dans nos selleries…

Le but n’est pas ici de parler « coolitude » de l’équipement ou bien « joliesse ». Personnellement je me fiche de savoir si mon licol est joli si c’est pour qu’il tienne 1 semaine.  Le but de cette rubrique est donc de partager nos informations concernant l’équipement, qu’il soit du cheval ou du cavalier.  Confort, efficacité, et durabilité..

Le mieux est de pouvoir prendre en photo l’avant/après, même si vos talents de photographes valent les miens, promis on ne juge pas!