Archives de Catégorie: Réflexions

Calendrier de l’avent des blogueuses

Rodolphe

Je vous met ici le lien d’un article que j’ai écris pour le calendrier de l’avent des blogueuses « équestres ». C’est une super initiative rondement menée par cavali’Erre . J’espère que ça vous plaira !

http://calendrierdelaventequestre.blogspot.fr/2014/12/j-16-mono-dans-la-brume.html

Publicités

Tu dresses ou tu sautes ?

Les temps changent ...

Les temps changent …

J’aime bien regarder l’émission Mastertips sur Equidia pour voir quelles approches ont les différents intervenants, dans les trois disciplines. J’aime les cours de Jean-Luc Force, toujours axés sur le fonctionnement du couple, sur le cheval, en douceur mais très précis. Bien qu’il intervienne en complet, les notions d’équilibre et de rectitude sont valables pour tous.  J’aime Serge Cornut qui met en lumière les exigences de la compétition de dressage en parlant de la locomotion du cheval et de la décontraction du cavalier.

Bref, j’aime regarder des cours de grands professionnels, ils nous rappellent les fondamentaux, qu’on essaie d’appliquer chaque jour.

L’autre soir, le thème était « maîtriser l’abord de l’obstacle ». Par Toutatis, voilà donc un thème qui me tient à cœur en cette période trouble de ma vie équestre.  Car je dois me confesser ici, j’ai perdu confiance et voilà ce qui se passe dans ma tête devant la barre :

C’est donc avec l’espoir de Scratch face à une noisette coincée dans la glace que je regarde avec attention l’émission. Les replays sont maintenant payants, je me concentre à fond : n’en perdons pas une miette. Je me doute qu’ils vont nous parler du bon galop, de l’équilibre et du tracé, mais j’ai espoir que cela fasse office de thérapie.

L’émission commence et dès les premières secondes je sens le doute venir percuter l’autoroute de ma bonne volonté.

« MARC BOBLET va nous expliquer comment maîtriser l’amplitude au galop »

On nous livre dès lors la séquence suivante :

Marc (à force d’en parler je me permet une petite familiarité)  fait travailler une jeune fille avec une jument qui arrive à se gratter le poitrail avec les dents en galopant. Il lui demande d’allonger et de raccourcir le galop. Un classique. Rien sur la reprise en équilibre, sur la cohérence des aides pour faire revenir un cheval sur les hanches sans bagarre. Pourtant cet exercice « d’accordéon », finit souvent en live hystérique à la Yvette Horner pour beaucoup d’entre nous. Je reste sur ma faim.

S’ensuit un travail sur l’obstacle avec J. M Bonneau sur la rectitude et le tournant au barrage, puis J.L. Force fait travailler sur les combinaisons de cross.

Mais je reste bloquée sur l’intervention de Marc Boblet qui nous présente une jument totalement enfermée, travaillée en vue de la compétition de dressage, sans aucun détail pratique qui aiderait le « cavalier lambda d’obstacle » à améliorer le galop et sans jamais mentionner qu’une pareille attitude de l’encolure peut engendrer un abonnement mensuel au tandem : véto/osthéo (on vous aime bien hein, mais moins mieux on vous voit mieux on se porte et l’equidusbientravaillus aussi)

Que vient faire Marc dans cette thématique « abord de l’obstacle »  ? J’ai l’impression que la direction qu’a pris le dressage actuel n’est plus trop compatible avec des exercices de travail sur le plat en vue d’améliorer les qualités physiques et le « dressage » d’un cheval qui devra sauter. Les variations d’amplitudes sont très importantes en obstacle, mais j’aurai bien aimé voir la bête présentée dans cette attitude aller sauter une barre. Si déjà à la détente vous avez 3 kilos dans chaque main, qu’en sera-t-il après le numéro 10 ? Faut-il demander au Papa Noël un abonnement à la salle de sport ?

Bref je ne sais pas si Equidia manquait d’intervenant ou d’inspiration pour « l’abord de l’obstacle », peut-être que dans l’équitation aussi, montrer des « stars » prendra la place de la juste réflexion. Pour ma part je préfère finalement prendre un abonnement à la bibliothèque…