Harakiri

On les idéalise parfois un peu trop ....

On les idéalise parfois un peu trop ….

C’était un dimanche matin calme ( pas de tir de chasseurs  à l’horizon), presque frais avant les chaleurs de l’été indien. Afin de préparer le prochain concours, on décide de travailler un petit enchaînement sympathique en forme de « S ». Je mets le hackamore, réglé très doux, et ça lui convient pour enchaîner, il se libère, ne cherche plus à batailler dans la bouche, trois grammes dans les doigts, on toucherait presque du doigt le rêve. Avancer, ré-équilibrer avec le poids du corps et laisser sauter sans contrainte. Tel est mon Graal de la journée.

Tout c’est bien passé, j’ai des étoiles dans les yeux. Voilà c’est fini.

(C’était la version médiatique)

Version cavalier :

Belle matinée pour sauter un peu, mon homme me prépare un petit « S » à travailler. L’equidussurl’oeilus est bien dans son physique, moins dans sa tête. Deux côtés de la carrière sont des zones DTI ( pour zones à demi-tour imminent), et on en rajoute une  devant un sous bassement qu’il saute pourtant régulièrement. Il existe les terreurs nocturnes pour les enfants, et les terreurs équines pour les AA. Il faut vivre avec.

Mais grâce à mon talent équestre certain,  ou à des prières chamaniques au choix,  je me joue des difficultés telle Pénélope des rivières ( blague JEM évidemment ).

Dernier passage : je tourne bien, ce qui est assez rare pour le souligner et je suis même à ma place. La foulée qui vient divinement, m’appelle par delà l’horizon.

Pourquoi donc ce sentiment de sliding-stop ?

Il retape? Il s’arrête ? Ah non finalement il saute …

…Et puis non : c’est une dérobade de l’arrêt…en plein sur le chandelier en fer.

ARGHHHHHH !!!! Mon equidus a essayé de planter sa gorge sur le chandelier en fer. Il a loupé son suicide collectif avec lui même, mais il s’est ouvert correctement derrière le genou.

Questionnement existentiel habituel : qu’ai-je donc fait ? Je n’ai pas tiré, je n’ai pesé pas dans ma selle, je n’ai pas essayé de me ratatiner à l’abord, mais alors pourquoi ?

Nous laissons donc la parole à l’equidusscarificatus pour éclaircir ce dernier point :

C’était un jour. Je me retrouve seul dans cette carrière où pas plus tard qu’il y a deux jours, un vilain lièvre faisait le malin. L’autre humanusprisedetêtus a besoin de 2 passages pour être à sa place. Pendant que l’humanuslaborius agite son petit corps pour se sentir en harmonie avec elle-même, je me prépare à sauter.

Et là !!! Vous ne devinerez jamais ce qui se trame à droite.  Le vilain léporidé debout contre la haie me fait un geste obscène. Je réfléchis à ma riposte. Mais je ne peux pas utiliser mon majeur, c’est la misère ces sabots. En plus les miens sont moches.

On faisait quoi déjà ? Un obstacle ? Ou ça ?

AIEUUUHH !

 

 

Moralité : pour se manger un chandelier, rien ne sert de monter comme un pied.

 

Publicités

Publié le 21 septembre 2014, dans Ma vie, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 16 Commentaires.

  1. J’ai vraiment bien ris en lisant ça ! On dirait le mien! Du genre « Aujourd’hui, j’ai peur du seau, demain du bout de bois et après-demain.. Hum.. Ouuuuh le vilain cailloux là! »

    • En vrai dans cette histoire on a jamais compris pourquoi il a fait ça, on a rien vu de louche (oui parce que l’instructeur a rien vu de bizarre non plus, ni dans mon action, ni dans la pampa autour) ! Mais le bougre avait 5 foulées entre les obstacles en tournant fermé et il a réussi à penser à autre chose… Génie ou débilus ?

  2. Toujours aussi plaisant de te lire…
    Rayon de soleil de ma journée, je te nomine ce soir dans mon défi du jour ! 😉
    Amitiés
    Gaëlle

  3. Ok ça ma va très bien !!

  4. Que j’ai ri! Heureusement que mon equidiusmalinus est assez calculatrice pour te laisser toi t’ouvrir la tête sur le chandelier ou au pire effectuer un magnifique stop avec angle droit sur l’obstacle 😉

  5. Ho purée! Mais il a mangé quoi ce cheval avant d’aller sauter ?

  6. Alors là, j’adore ! Comme quoi ça arrive aux meilleurs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :