Archives Mensuelles: juin 2014

Graines de lin, parce qu’il le vaut bien !

Pour une crinière chatoyante ...

Pour une crinière chatoyante …

Les graines de lin, vous les connaissez, elles sont censées être pleines de bonnes choses pour votre cheval. On les ajoute dans les mashs. Cuites.

 

Bon en général c’est tout ce que vous en savez. D’ailleurs ce n’est pas plus mal. Dans la nature, les chevaux ne broutent pas ces graines par millier, pas plus qu’ils ne s’envoient des pelletées d’artichauts et autre ail en semoule et ça sera d’ailleurs l’objet d’un futur article.

La nature fait bien les choses…enfin à peu près, elle a quand même créé le Lama :

lama

Revenons à nos chevaux et aux graines de lin. La graine de lin (que l’on associe surtout au mash) est censée avoir de multiples qualités nutritives. Mais désolée ce n’est pas mon métier. Conseiller aux gens de donner tel aliment à leurs chevaux, c’est prendre des risques lorsqu’on n’est pas spécialiste. Je vous ai donc trouvé une autre façon d’utiliser ces magiques petites graines :

Le démêlant/fixant pour crins !

Ne partez pas ! Ça marche vraiment pas mal…

Recette :

Une poignée de graines de lin

Un vieux collant

Une casserole avec quelques centimètres d’eau au fond (vous ajusterez ensuite selon l’effet voulu)

On fait chauffer 20 minutes les graines dans le collant. L'eau devient gluante c'est normal.

On fait chauffer 20 minutes les graines dans le collant. L’eau devient gluante c’est normal.

On peut ajuster la texture voulue, en rajoutant de l’eau ou en laissant les graines plus longtemps dans l’eau (même froide ça fonctionne, mais c’est plus long, et dans ce cas interdit de les donner aux chevaux après).

On met le tout dans un spray vide et hop étape coiffure. Je cherchais un moyen de faire tenir les crins de mon equidusdecoiffus du même coté avant un concours, sans faire de couette. En utilisant le mucilage (c’est le vrai nom de l’espèce de mucus gluant qui sort des gentilles graines) sur la crinière, ça fait l’effet d’un gel pour cheveux. La crinière est disciplinée. En séchant elle n’a plus l’aspect cartonné mais les crins sont doux et faciles à peigner. Bref  j’ai trouvé un remplaçant au démêlant plein de silicone.

Voici la mèche rebelle.

Voici la mèche rebelle.

On mouille bien, ça va se rigidifier en séchant.

On mouille bien, ça va se rigidifier en séchant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un coup de brosse, hop résultat impeccable (enfin on part de loin avec lui niveau qualité cheveux)

Après un coup de brosse, hop résultat impeccable (enfin on part de loin avec lui niveau qualité cheveux)

C’était mon conseil beauté équin du jour. Par contre ne le conservez pas trop longtemps, quelques jours seulement.

Publicités

Eperons Flexi, pour un cheval rasé de près !

Me revoilà avec un petit crash test pour changer !

epronsflex

Voici des éperons gagnés en compétition (oui c’était une club 1, et alors?) que j’avais rangés dans un fond de tiroir. Ayant peaufiné le dressage de ma monture et la fixité de ma jambe entre temps, j’ai voulu les réutiliser l’hiver dernier. On notera l’effort que je fais : je ne dis pas que mon cheval était mou comme un mochi, je reste pédagogue. L’éperon étant, comme chacun le sait, un instrument de finesse , non point une aide à l’impulsion.

Voici un mochi pour ceux que ça intéresse (on notera que j’ai choisi une couleur proche desdits éperons, bon goût quand tu nous tiens…)

DCF 1.0

Chaussée de mes flexi (on dirait un mot trop cool de d’jeunes), je commence ma détente. Vache enceinte ! Comme cet outil de discrétion et de finesse donne un nouvel élan à mon mochi à rebond !

D’après les publicités cet innovant éperon (enfin il a quelques années …)  accroche bien le pied grâce aux astucieuses rainures à l’intérieur et sa légèreté est censée l’empêcher de coincer le pied du cavalier.  Alors certes on ne le sent pas, mais je trouve qu’il bouge facilement. Après je n’épiloguerai pas sur ce détail, chaque cavalier ayant sa façon de monter nous allons plutôt parler épilation (avez-vous noté l’effort d’allitération dans cette phrase ?)

Voilà le point problématique :

épronsAprès ma séance (qui a duré maximum 30 minutes), le pauvre petit mochi s’était transformé en équidusdépoilus. Évidemment je diligente en urgence une enquête auprès de l’ITT (Instructeur tout terrain). Il me confirme que la pointe de l’éperon ne touche pas cette zone exactement. J’ai depuis monté en éperons en métal et je ne l’ai jamais piqué :  je préviens parce que j’entends déjà pouffer les mauvaises langues.

J’ai voulu retenter le coup 6 mois plus tard mais même constat : les éperons bougent sur le pied et l’épilation tonique refait surface.

Après le compte-rendu des scientifiques (ceux de l’enquête, rappelez-vous !), il apparaît que c’est la matière des éperons en elle même qui n’est pas compatible avec la peau de nouveau-né de mon cher équidé. Ce sont les branches qui épilent trop sa peau fragile.

Voilà donc pourquoi je vends des éperons flexy.