Le mystère de l’extension d’encolure…

Le mois dernier dans Grand Prix magazine pour ne pas le citer, un article intitulé: « Faut-il vraiment lui maintenir la tête en bas? »

On y apprend que ça c’est mal:

rolkur

Que ça c’est bien:

extension

Et que pour aller sauter mieux vaut avoir un cheval en équilibre et léger, hanches abaissées,  peut importe où est la tête:

SONY DSC

Patrice Delaveau en action

Jusque là c’est facile et on ne peut qu’être d’accord (enfin je l’espère!). Mais j’aurai 2 critiques (2 c’est pas beaucoup venant de moi!) à faire:

1- La moitié de l’article reprend quasiment mot pour mot des paragraphes du livre de Gerd Hauschmann: « Dressage moderne un jeu de massacre » sans le citer et c’est moche.

2- Il n’explique pas vraiment en détail le pourquoi du comment. Mais bon quelque part quand c’est trop technique la moitié des lecteurs s’endort…

L’extension d’encolure a longtemps été pour moi une sorte de graal inaccessible. Une obsession même..  Ayant testé une période la méthode d’Orgeix (qui ne m’a pas réussie mais il y a plusieurs raisons que j’évoquerai un jour), mon Equidus n’utilisait absolument pas son dos et on m’a dit que lui mettre le nez parterre serait la solution à tous mes problèmes (et ils étaient nombreux!).

Mais comme maintenant je suis une fille méfiante, j’aime bien me renseigner jusqu’au bout avant de suivre aveuglément les conseils quel qu’ils soient.

Pour faire simple:

En rouge: ligament nuchal En bleu: ligament supra-épineux

En rouge: ligament nuchal
En bleu: ligament supra-épineux

Le cheval qui étire sa tête vers l’avant = tire sur son ligament nuchal = tire sur son attache au garrot= étire sur le ligament supra-épineux. Il en résulte une légère élévation du « pont » vertébral. Le cheval porte ainsi le poids de son abdomen sans faire trop d’efforts musculaires. Vous allez me dire « donc quand mon cheval broute il est en extension d’encolure, donc pourquoi se prendre la tête avec sa tête? »

Parce qu’il ne se résume pas à un squelette, il a aussi des muscles! (Courage c’est bientôt fini..)

Le longissimus dorsi ou muscle long dorsal.

Le longissimus dorsi ou muscle long dorsal.

Le muscle long dorsal est un muscle de mouvement charnu très puissant, élévateur du tronc, il fait bouger l’ensemble du segment dorso-lombaire ( quand il se met debout ou décroche un coup de cul, c’est lui!). Mais il ne doit pas être utilisé pour porter le cavalier, on utilise donc l’extension pour que le cheval porte le cavalier avec le poids du thorax et de l’abdomen. S’il est trop contracté (cheval encapuchonné) il a un impact sur les vertèbres, le bassin et donc la propulsion (avec le sacrum bloqué difficile de faire passer les postérieurs sous la masse). Le but du jeu est donc de l’avoir décontracté mais travaillant quand même, rien que ça!

CONSEQUENCES: C’est dans une joie totale que votre cheval se muscle, travaille dans la décontraction, a une locomotion au top, développe une encolure d’étalon, utilise enfin son dos pour sauter (Attention ça fait bizarre au début) et vous saute au cou quand vous arrivez pour le travailler (n’exagérons pas non plus mais j’aime rêver). Ca a transformé mon cheval pour ainsi dire.

Après le rêve, la réalité: Le mécanisme est plus complexe que ce que j’ai décrit car il n’y a pas qu’un seul muscle qui rentre en jeu.

Déjà pour réussir à faire une extension correcte c’est pas gagné. Il ne faut pas le laisser trotter en courant derrière sa tête : au mieux ça lui étire le dos donc c’est bien  mais ça n’apporte pas du tout une tonicité globale du dos et et ça lui apprend à bien se mettre en déséquilibre.

Il faut ensuite être maître de son propre équilibre, quand je vois des galops 2 s’essayer à l’exercice et finir par mettre des rênes allemandes..hum! Car les enrênements montés ne permettent pas une véritable extension dans les règles de l’art. Les chevaux sont soit contractés, soit emboutis. L’extension demande un minimum de tact équestre et c’est sûr qu’il est plus facile de mettre des ficelles que de prendre des cours..(je m’emballe là)

Certains montent les mains pour que le cheval réagisse par opposition en baissant la tête. Moi j’aime pas trop je trouve que ça leur apprend à aller contre la main (pourtant je l’ai appris à mon cheval à la longe.. on se demande pourquoi il est perturbé dans sa tête le pauvre!), je préfère baisser les mains et les soutenir quand je recherche un équilibre plus vertical.

Enfin, ça ne doit pas la seule attitude de travail! Déjà il faut y aller doucement car cette position tire sur la nuque et le cheval doit pouvoir se soulager en remontant la tête. Pour éviter les ambiguïtés du genre « qui est le chef? », je pense qu’il faut offrir des pauses au cheval avant qu’il ne songe à la prendre de lui même.  L’extension étire le dos, améliore la locomotion et surtout prépare à l’attitude dite de « travail », nuque au point le plus haut, cheval plus équilibré.

En conclusion (comme dans les dissertations de philo) je dirai que le titre de l’article est un peu court: on ne doit pas mettre la tête à tel ou tel endroit. On doit connaitre la morphologie du cheval (et de son cheval) et le mettre dans l’attitude qui correspond à l’instant « t » en fonction de ses capacités, de l’avancement de la séance (échauffer, déplier à la fin) du but de la séance (travail intense, étirements).

PS: Je conseille très fortement la lecture de Dressage moderne, un jeu de massacre? de Gerd Heuschmann. Dans tous les livres de dressage contemporains (Karl, Henriquet, Kathy Amos jacob, Oliveira, Michel Robert ), l’extension est une leçon primordiale du cheval, qu’il soit jeune ou adulte. Le docteur vétérinaire P. Pradier a bati sa technique entière dessus. C’est que ça doit quand même bien servir à quelque chose..

Publicités

Publié le 3 décembre 2013, dans Exercices, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 10 Commentaires.

  1. Merci pour la leçon comme j’aime: pas seulement faire comme si ou comme ça, mais pourquoi. J’ai toujours entendu parler de l’importance de l’extension d’encolure sans explication. Je me suis souvent posé des question avec mon cheval qui ne fait pas comme sur les photos ni la 1 ni la 2…
    Je me coucherais moins bête ce soir.

  2. Sauf que M. Gerd Heuschmann s’est fait photographié pratiquant lui même le rollkurt… Des photos de sa pratique visible sur Google! Datant de 2010…
    Sinon merci pour cet article! Je découvre votre site et y paraît des sujets traités forts intéressants!

    • Il me semble avoir vu ces photos en effet. Mais sorties de leurs contextes, je préfère ne pas me prononcer … peut-être démontrait-il ce qu’il ne fallait surtout pas faire ( j’espère!!)
      En tout cas sans juger le personnage, son nom est incontournable quand on parle extension .. après à chacun de se faire son opinion, je n’ai suivi que quelques unes de ses interventions.

  3. As-tu déjà écrit ton article sur D’Orgeix ? Si oui je vais essayer de le chercher, sinon j’ai hâte !

    Je ne parlerais pas de l’extension d’encolure en elle-même (ton analyse est tout à fait juste), mais plutôt de la façon « D’Orgeix ». J’ai vu sa vidéo sur le sujet, et je n’aime pas tellement sa méthode. Tout simplement parce qu’il ne la demande qu’avec ses mains ! Il dit qu’on doit utiliser l’intelligence du cheval, mais le problème c’est que son extension d’encolure vient de la gène procurée par l’action des mains très hautes…
    Voilà pourquoi je ne suis pas tellement d’accord, puisqu’à mon sens, c’est plus compliqué que ça. D’ailleurs je ne suis pas friande de cette méthode en général.

    Encore un article très intéressant 😉

    • J’ai pas encore écris d’article sur d’Orgeix mais pourquoi pas un jour. Après j’aurai peur de m’attirer les foudres des « disciples » ..
      Je suis d’accord avec ton analyse. Demander l’extension par opposition n’est pas très logique pour moi, après faut pas s’étonner qu’ils s’opposent justement. Je préfère autoriser l’avancée de la tête vers l’avant en gardant la même cadence, c’est ça qui étire véritablement le dos et améliore le physique du cheval. En tout cas dans mon cas ça a été spectaculaire : meilleur locomotion, soumission et plus de douleurs dorsales qui provoquaient des défenses. J’ai économisé en osthéo et j’ai pu travailler des exercices bien plus techniques (en remontant le cheval dans ces phases évidemment !)

      • D’ailleurs mon gourou de patron était pro D’Orgeix, c’est peut-être pour ça que je n’apprécie pas cette méthode 😀
        « Mais pourquoi tu mets tes mains comme ça ?! »
        « Bah je sais pas j’ai appris comme ça… »
        Bref passons…
        Pour ce qui est de l’extension d’encolure, je suis vraiment d’accord avec toi, c’est comme ça que je la vois. J’ai appris à le faire (et pas seulement ça) grâce à une super monitrice qui est devenue une amie après m’avoir coachée pour les tests d’entrée au BP. Elle est très orientée dressage et chevaux portugais, elle a une petite équipe poney de dressage. Elle fait partie des gens qui se renseignent continuellement et cherchent à s’adapter… Le principe de l’extension d’encolure convient très bien à ce type de chevaux, puisqu’il leur permet d’ouvrir leur angle tête encolure en douceur (la plupart du temps ils sont montés nuque haute et patati patata), ce qui en fait des chevaux équilibrés physiquement (une encolure proportionnée au reste du corps contrairement à ce qu’on voit chez les ibériques en général). J’ai appliqué cette méthode aux bons gros SF de mon boulot (je le faisais en cachette sinon « Camille tes chevaux sont trop sur la gueule »), ce qui m’a permis de les avoir beaucoup plus zens, décontractés… Bref au top ! Bien sûr il n’y a pas que ça, mais j’aime vraiment cette façon de travailler 😉

      • Tu prêches une convaincue ! Ca fait plaisir ..

  4. article très intéressant…
    Pas toujours facile à obtenir quand on débute mais une fois que le cheval a pigé, il s’y met vraiment volontiers 🙂
    en détente, je démarre chaque allure 5 mn comme ça et c’est vrai que depuis que je le fais, mon cheval travaille mieux et a l’air beaucoup plus à l’aise dans son corps…
    J’ajouterai que peu importe la hauteur, l’essentiel est que le cheval s’étende à partir du garrot: une fois qu’on a ça, ça devint facile puisque le cheval y trouve du (ré)confort.

    Fait intéressant, voire rigolo, c’est que si on monte en bride en ne tenant que les rênes de bride avec des mains qui avancent vers la bouche du cheval, l’extension sort instantanément, très facilement et les postérieurs prennent 10 cm d’engagement…

    je pense que ce procédé peut être utile dans l’optique de faire ressentir ce qu’est l’extension à un cavalier novice en la matière (sous surveillance évidemment)

    Ps: et sinon mon histoire de capteur Balios de chez equisense? 🙂

  5. Outre le fait que l’extension d’encolure autorise plus facilement le cheval à porter le cavalier, en gardant les muscles de la locomotion disponibles, c’est aussi un exercice indispensable pour obtenir que le, cheval se plie, s’incurve des deux côtés. La dissymétrie naturelle empêche le cheval de se ployer également des deux côtés et est un frein à la rectitude et à la capacité du cheval à marcher droit(poussée identique des deux postérieurs). L »‘tension s’obtient aisément à la longe, pour qui sait longer, en travaillant les variations du diamètre des cercles, en alternant le cercle et le travail sur le droit sur quelques foulées et par une gymnastique de mobilisation latérale des postérieurs .le chevalement est facilité par un transfert de masse vers l’avant que le cheval donne en étendant son encolure. Comme cd la ne s’oppose pas au naturel du cheval, il le donne aisément. Il suffira ensuite au cavalier d travailler la gymnastique éducative qui permettra de mettre le cheval dans un équilibre plus horizontal , puis sur les hanches. IL ne faut pas avoir peur d’un équilibre légèrement sur les épaules , tant que le cheval ne pèse pas à la main et ne précipite pas les allures (répétition des foulées sans cadence lente, ni amplitude). Equestrement,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :